Le rempotage

Voici, en quelques photos, comment rempoter un camellia. Soit parce que vous allez le cultiver définitivement  en pot, soit parce qu'il va ainsi attendre le printemps et sa place définitive au jardin. 'Margaret Davis' va nous servir de modèle.


camellia, le rempotage
camellia, le rempotage

Choisissez un pot à peine plus grand (2 cm de diamètre de plus) que le container.


Veillez à ce que le fond du pot soit percé de nombreux trous, n'hésitez pas à en ajouter si nécessaire.

camellia, le rempotage camellia, le rempotage

Au fond du pot, un peu d'écorce de pin fine suffit. Ne mettez ni billes d'argile (le pire), ni cailloux, ni sable. Le drainage est très important. 

Commencez par mettre une petite couche de vraie  terre de bruyère (ou mi terre de bruyère/mi terreau) dans le fond du pot. Faites tremper la motte avant de la placer dans le pot.



camellia, le rempotage camellia, le rempotage

Complétez avec du terreau sans enterrer la motte. N'oubliez pas qu'il va se tasser, vous pourrez en ajouter après arrosage.  Arrosez copieusement et vérifiez le drainage du pot (cela peut prendre quelques minutes).

Paillez avec de l'écorce de pin fine (on en trouve en petit sac). L'écorce protège le terreau et le garde humide. Inutile de mettre de l'engrais, le camellia en a en suffisance (les petites boules jaunes à la surface de la motte).

camellia, le rempotage

Voilà votre camellia rempoté. Pour l'hiver, s'il doit rester dehors, entourez le pot de plastique à bulles et rentrez-le hors gel les nuits froides.