La taille des camellias

Faut-il tailler les camellias ? La réponse est oui, et sans hésitation, toutes espèces et variétés confondues, même ceux dont la croissance est la plus lente. Elle est bénéfique et renforce la floraison à venir, elle forme les jeunes sujets en leur permettant de se ramifier et de s'étoffer. Enfin, elle permet de garder une belle silhouette aux sujets plus anciens et pourquoi pas, de faire des bouquets.

Vous pouvez l'effectuer au cours de la floraison (pour mettre une fleur en vase), juste avant la fin de celle-ci (avant l'apparition des nouvelles pousses) ou à la fin de la floraison. L'idéal est de surveiller votre ou vos camellias et d'intervenir au fur et à mesure. Indépendamment de la taille de formation, nécessaire au jeune sujet, il faut aussi savoir appréhender le développement ultérieur des vos arbustes. Un camellia peut devenir un arbre et envahir un petit jardin. A vous de savoir, dès le départ si vous voulez le laisser libre, quand il sera parvenu à taille adulte, ou s'il faut vous astreindre à une taille sévère, pour contenir les plus extravageants... C'est une affaire de goût, mais les choses pouvant aller très vite, on peut se retrouver très vite débordé par l'ampleur de l'arbuste. 
Ne tardez pas, car si la croissance reprend, vous risquez de compromettre la floraison de l'année à venir. N'oubliez pas un peu d'engrais au pied du camellia. Taillez légèrement les camellias à pousse lente, et plus généreusement ceux à croissance rapide.

Ci-contre : signes de reprise (les jeunes pousses sont marron ou vert clair)

Cliquer pour agrandir

Quelques exemples de taille

Pour vous aider, voici en photos et commentaires comment j'ai procédé en avril 2006 avec certains camellias de notre jardin.

La taille de formation

Tout d'abord, voici 'Cinnamon Cindy', un hybride à croissance spectaculaire. Ce jeune sujet a besoin d'une taille de formation assez sévère. Le principe est de lui donner une forme, donc d'égaliser les branches. On taille plus généreusement les plus vigoureuses, et on épointe (on coupe le bout) des plus petites.


Nous allons opérer en deux temps, le premier (ci-dessus) en fin de floraison.


Voici un résultat intermédiaire.
Cliquer pour agrandir

Quand les dernières fleurs seront fanées ou tombées, on retaillera légèrement les branches qui les ont portées.

Voici, en octobre 2007, 'Cinnamon Cindy' après un épointage de printemps. Il a pris le port élancé qui le caractérise. A l'avenir, il ne bénéficiera plus que d'une taille d'entretien.


La taille sévère pour canaliser la croissance

Certains camellias ont une vigueur assez particulière. Si on ne les canalise pas, ils peuvent devenir incontrolables. C'est affaire de choix : soit on a de la place, on aime les ports très laches et on laisse faire, soit on intervient, même sévèrement (il ne s'en formera que mieux). 'Donation' est un excellent exemple.

Au cours de la floraison, on peut prélever des branches pour mettre en vase. Il ne faut pas hésiter à couper largement celles qui ne portent pas de boutons (ou de petits boutons).



Un peu plus tard au cours de la (longue) floraison. On continue à donner une forme plus ronde en épointant ou en taillant  plus sévèrement les branches qui le permettent.


En toute fin de floraison, si la reprise n'est pas trop avancée, on peut légèrement épointer de nouveau.

A l'automne 2007, 'Donation' s'est un peu étoffé mais garde son port  retombant.  Je le taille chaque printemps pour lui conserver une certaine allure.


La taille d'entretien

Elle vise à garder une silouhette homogène. On peut attendre la fin de la floraison pour intervenir, en guettant le début de la reprise. 
Avec 'Jean May', un sasanqua, on a  un petit laps de temps entre la fin de la floraison (fin février) et le début de la reprise (courant avril). On peut en profiter pour rempoter et donner de l'engrais.

Ce camellia a une croissance très rapide. Je l'ai laissé aller un peu à sa guise. Je vais lui redonner une forme un peu plus arrondie. Je taille donc sévèrement les branches les plus grandes et je me contente d'épointer les plus petites.


A l'automne 2007, on voit que l'arbuste s'est bien étoffé et a bien grandi. Au printemps, je lui fais toujours une taille d'entretien plus ou moins légère, ainsi qu'un rempotage.


Cueillir des fleurs pour la maison

Pour mettre une fleur en vase, n'attendez pas l'éclosion du bouton pour  tailler la branche qui vous intéresse. Dans l'eau les boutons continuent leur maturation, inutile d'attendre que les fleurs soient ouvertes. Surveillez bien l'eau du vase, le camellia a besoin d'eau.

Cliquer pour agrandir